Afrique

Burkina Faso : Traoré annonce une collecte de contributions volontaires pour soutenir la lutte contre le terrorisme

Le président de la transition burkinabè, le capitaine Ibrahim Traoré, a annoncé hier, avoir mis en place un comité pour garantir la transparence dans la collecte des contributions financières de toutes les bonnes volontés souhaitant participer à l’effort national pour sortir de la double crise sécuritaire et humanitaire que connait le pays depuis 2015.

« Ce comité sera chargé de porter à la connaissance de l’opinion nationale et internationale les besoins les plus urgents identifiés par les différents acteurs chargés de la résolution des crises, de recevoir et enregistrer tous les dons sous toutes les formes afin de les mettre à disposition des acteurs en fonction des besoins et de tenir l’opinion nationale et internationale informée des dons collectés et de leur usage », indique un communiqué signé de Traoré.

Le président de la transition a ajouté que le gouvernement met à la disposition des « bienfaiteurs » différents moyens pour acheminer leurs contributions.

Les contributions financières sont recevables par paiement mobile et par virement bancaire national, selon le chef de l’Etat qui a précisé que les contributions en nature sont également recevables par des points focaux identifiés à cet effet.

Un point mensuel sera fait par voie de presse et un rapport d’exécution bimensuel sera rendu public sur l’état des ressources et leur utilisation, a-t-il assuré.

La situation sécuritaire est marquée par des attaques terroristes depuis 2015 dans plusieurs régions du Burkina Faso. Ces attaques ont fait de nombreuses victimes et des milliers de déplacés internes, alors que plus de 40% du territoire échappe au contrôle de l’Etat, selon des chiffres officiels.

Mercredi, Traoré a décidé de renoncer à son salaire de chef d’Etat et de garder sa rémunération de capitaine de l’armée burkinabè, afin « de montrer cet esprit de sacrifice qui doit habiter chacun des Burkinabè dans la situation actuelle de notre pays », selon le porte-parole du gouvernement, Jean Emmanuel Ouédraogo, qui s’exprimait à l’issue du conseil des ministres.

Le porte-parole du gouvernement avait aussi expliqué que dans cette même dynamique, les ministres ont décidé de consacrer 50% de leurs salaires du mois de novembre à la Caisse nationale de solidarité au profit des personnes en difficulté, notamment les personnes déplacées internes.

Agence Anadolu

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page